ACBF Virtual Library

original document [ View original document ]

TitleRECUEIL D'ÉTUDES DE CAS SUR LES JEUNES ET LA GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS DE DÉVELOPPEMENT EN AFRIQUE
AuthorACBF
SubjectRECUEIL D'ÉTUDES DE CAS SUR LES JEUNES ET LA GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS DE DÉVELOPPEMENT EN AFRIQUE
Date of Publication20180601
Publisher Communauté Africaine de Pratiques sur la Gestion Axée sur les Résultats de Développement à la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique
Number of Pages51
Languagefrançais
Geographical CoverageNigéria, Zimbabwe, Kenya, Tanzanie
KeywordsENTREPRENARIAT DES JEUNES ET INITIATIVES D’EMPLOI EN AFRIQUE, Analyse de la réponse stratégique du Nigéria au chômage des jeunes : entreprise innovante des jeunes au Nigéria, Emploi des jeunes par le développement de l’agriculture : le cas du Malawi, Eude du chômage des jeunes en milieu urbain dans les zones résidentielles, Stratégies novatrices pour l’accroissement de l’employabilité des jeunes : le cas du Kenya, Participation des jeunes à la Gestion Axée sur les Résultats de Développement, Solutions basées sur la téléphonie mobile en vue de réduire la mortalité maternelle et infantile en Afrique : enseignements tirés du Cameroun, Le système éducatif dans la croissance et la transformation de l’Afrique, Interventions en matière d’hygiène sexuelle et santé de la reproduction chez les jeunes en Tanzanie
AbstractLe continent africain a connu une explosion démographique sans précédent au niveau de sa population de jeunes. La moitié de la population a moins de 25 ans et de 2015 à 2035, 500 000 jeunes gens âgés de 15 ans viendront annuellement s'y ajouter. Bien que les pays africains aient bénéficié d'une croissance rapide de leur Produit Intérieur Brut (PIB) au cours des dix dernières années, le taux de chômage des jeunes reste élevé. La croissance de la quasi-totalité des pays repose encore sur les produits de base pour ce qui est de leurs exportations et l'inaptitude de cette croissance à réduire la pauvreté est manifeste dans plusieurs d'entre eux. Le taux de chômage des jeunes africains augmente par conséquent, exacerbé par l'absence d'industries qui pourraient employer un grand nombre. Bien qu'une proportion significative de ces jeunes soit mieux éduquée, bon nombre sont au chômage ou sous employés dans l'économie informelle, ce qui s'explique en partie par la disparité entre les compétences que les jeunes en quête d'emploi ont à offrir et celles que recherchent les employeurs. De manière générale, les barrières à l'emploi des jeunes comprennent l'absence de création d'emplois, la vulnérabilité des jeunes aux licenciements lorsque la croissance économique faiblit, le coût élevé de la main-d'oeuvre ou leurs aspirations salariales irréalistes, la discrimination (attitudes négatives à l'égard de jeunes travailleurs inexpérimentés), le faible accès à la formation de base (y compris l'absence de compétences du fait d'une expérience professionnelle limitée et donc peu d'accès à la formation en cours d'emploi) ainsi que l'inadéquation des politiques gouvernementales visant à accompagner pleinement l'autonomisation des jeunes. Le chômage de ces derniers est particulièrement élevé chez les femmes en raison des attentes culturelles de mariage, de prestations de soins et de travaux ménagers. Bien que la démographie contribue grandement à ce chômage, celui-ci se révèle aussi structurellement, géographiquement et socialement complexe
Copyright HolderACBF
Copyright URLhttp://www.acbf-pact.org
ISBN/ISSN9781779370860
Filesize3440347 MB
File FormatPDF
[ View / download original document ]

Ask the Librarian 536 documents, last updated Mon Oct 15, 2018
© 2015 African Capacity Building Foundation | All Rights Reserved. ISSN: 2310-7960